Tous Dehors !

Ce forum est un lieu d'échange pour les phobiques sociaux et les agoraphobes. Au menu, discussions, conseils...et défis pour surmonter ensemble cette peur qui nous empoisonne l'existence !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Callyandra l'agoraphobe phobique sociale :p

Aller en bas 
AuteurMessage
Callyandra

avatar

Féminin Nombre de messages : 2
Age : 41
Localisation : val de marne (94)
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Présentation de Callyandra l'agoraphobe phobique sociale :p   Sam 10 Oct - 14:41

Bonjour je m'appelle S... j'ai bientôt 33 ans et vis en région parisienne. Je suis agoraphobe sévère et phobique sociale. Alors pour me présenter je vous copie-colle ma présentation sur un post de doctissimo parce que le réécrire c'est douloureux...

"Voilà agoraphobe depuis un stress post traumatique fin 2007, je me sens très seule. Ma famille qui en est en partie à l'origine ne veut pas entendre parler de l'agoraphobie, pour eux "si tu veux tu peux c'est tout". Mon compagnon tente de m'aider mais ça ne comble pas ce trou béant, ce vide qui me donne tout le temps envie de pleurer.

J'ai besoin d'ami(e)s mais comment m'en faire, enfermée que je suis.

Je ne sais pas non plus comment trouver quelqu'un qui vienne me voir et m'aide à sortir car je ne peux le faire qu'accompagnée.

l'année dernière j'ai du me faire hospitaliser en psy pendant 2 mois parce que rien que de franchir la porte de chez moi j'en vomissais. J'ai cru qu'enfin j'aurais du soutien de mes proches et je suis repartie en bretagne près de chez eux pour la clinique. Quelle connerie j'ai pas faite!

Mes parents ont refusé de m'accueillir chez eux à ma sortie car pour eux j'étais "trop difficile à gérer" quand je reste enfermée dans ma chambre. Une tante m'a accueillie à la campagne pas loin. Je ne l'avais pas vue depuis des années, elle m'a couvée d'amour pendant une semaine, m'a relookée pour que je m'habille en moins sombre et moins "je me cache des gens". C'était génial.

Puis sa fille est venue de chez son père (sont divorcés) et là mon cauchemar a pris forme. on m'a privé de sommeil, de nourriture et de médocs pendant 3 jours puis est venu la violence verbale et physique pour "me faire guérir". Ma cousine ayant menacé de m'empêcher de partir si je m'enfuyais et ayant essayé par la force de me voler mon portable, j'ai eu peur et j'étais mal sans mes médocs. J'ai donc appelé les gendarmes au cas où et appelé un taxi.

le lendemain chez ma soeur j'ai pu retrouver ma meilleure amie qui m'a reconfortée. Mais mes parents m'ont emmenée chez le docteur soit disant pour trouver une solution et là, horreur, mon père avait déjà préparé le terrain avec ma mère. Comme c'était une remplaçante de notre médecin de famille, elle a gobé leurs dires et me traitait dès le départ comme une paranoïaque. Mon père a demandé qu'on m'enferme au moins 6 mois et que ce soit lui qui décide de ma sortie.

Heureusement ma conversation avec ma meilleure amie m'avait remis un peu d'aplomb sinon j'aurais été piégée. Mais j'ai répondu calmement et leur demande n'a pas fait suite car je me suis faussement engagée à rentrer moi même en clinique psy 3 jours après. J'ai failli le faire, mais en retrouvant ma copine après, elle m'a offert asile et protection. Elle est ma sauveuse. Elle connait ma famille. J'ai bientot 33 ans et elle les connait depuis mes 17 ans. Elle m'a dit que j'avais une famille de fous et m'a aidée à repartir sur paris et retrouver mon compagnon avec qui mes parents avaient tenté de me séparer. J'ai compris qu'il m'aime vraiment mais en comprenant mon état il ne sait pas comment m'aider.

Désolée de ce long discours mais je dois avouer que l'écrire ça fait du bien.

Les causes de mon agoraphobie sont profondes et anciennes. D'abord humiliée sans cesse et battue par ma mère qui nie tout aujourd'hui, ensuite un père qui ne voulait rien savoir de ce qui se passait, une grande soeur tyrannique... Bref une famille lourde à porter. J'essaye d'arrêter de me sentir obligée de leur parler, de leur pardonner, mais c'est dur.

Et puis je suis restée vierge jusqu'à 20 ans car très idéaliste sur l'amour. Mais j'ai flirtée innocemment (que des bisoux) avec bcp de garcons pendant ma période 18-20 ans. Ma mère m'a prise pour une trainée et m'a traitée de "pute qui a le feu au derrière" parce que ma grande soeur a été active sexuellement à 13 ans. Elle nous compare tout le temps. Mais j'ai perdu ma virginité par un viol. J'ai tout gardé pour moi sauf à ma grande soeur à l'époque (j'avais peur d'etre enceinte ou d'avoir le sida). Elle ne s'en souvient même plus de m'avoir accompagnée à l'hosto il y a 13 ans. Elle me dit qu'il s'est passé des choses plus importantes dans sa vie depuis. Ma mère quand je le lui ai enfin balancé quand elle me retraitait de "pute" devant mon compagnon et des amis à elle, a eu la réaction que j'avais prévue : elle m'a dit que j'avais sans aucun doute provoqué...

Voilà 13 ans à refouler tout et ça a pété en parlant à une psychologue fin 2007. Depuis je suis comme un chateau de cartes qui s'est effondré.

J'ai vu chaque semaine un psy mais pour lui tant qu'on ne m'a pas violée à 4-5 personnes, ou mutilée, alors ce n'est rien. J'ai arrété de le voir.

Je ne peux pas sortir seule du tout. Je ne peux pas prendre les transports. Je suis enfermée chez moi devant l'ordi ou la télé, mes fenêtres sur le monde.
Mon beau frère m'emmène sur les petits trajets chez le médecin, faire des courses rapides.

Je souhaite avoir d'autres personnes que les docteurs et mon compagnon et son frère à qui parler. Ma meilleure amie qui est en bretagne est loin et travaille bcp. Bref si je connaissais quelqu'un ici je suis sure que je pourrais au moins aller à la bibliothèque, au ciné, à la piscine, les jours ou il n'y a pas trop de monde.

Sinon pour mon traitement j'ai la dose de médocs car en plus de l'agoraphobie, je me suis faite opérée en urgences en début d'année pour une cholécystite aigüe, on m'a enlevé la vésicule biliaire et depuis suis tout le temps malade.

voilà désolée encore de la longueur"


Voilà je me suis présentée sur un sujet sur doctissimo qui s'appelle "entre agoraphobes", je n'ai pas continué à dialoguer avec eux car j'ai eu peur de les "saouler" et je trouvais que j'étais une "intruse" dans leurs discussions vu qu'ils avaient l'air de bien se connaitre. Encore ma phobie sociale qui se manifeste :'( J'ai tout le temps l'impression d'être de trop et de déranger... C'est très dur à vivre car ça me fait m'isoler.

C'est paradoxal, à la fois je crie à l'aide pour avoir des amis et dès que je crois être de trop je me planque. Je n'en peux plus de ne pas arriver ni à sortir ni à garder des liens sans me faire des idées.

Je me suis inscrite ici dans un ultime au secours, au moins vous comprenez ce que je vis. J'ai très peur que ma peur ne revienne et que je n'ose plus revenir de peur de vous déranger. Beaucoup de fois le mot "peur" c'est vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Callyandra

avatar

Féminin Nombre de messages : 2
Age : 41
Localisation : val de marne (94)
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: zut plus trop de posts en fait :'(   Sam 10 Oct - 14:56

Merdum, je me sens encore plus mal de m'être rendue compte que tous vos messages datent de l'année dernière et que Romeca et moi on risque de ne pas avoir de réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation de Callyandra l'agoraphobe phobique sociale :p
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quesque j'ai ? agoraphobe, phobie sociale ou ?? SVP aidez moi...
» phobique sociale ou pas ?
» Agoraphobie et grossesse
» Votre métier
» Alcool et phobie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tous Dehors ! :: Tous Dehors : les membres :: Présentation(s)-
Sauter vers: